jeudi 21 septembre 2017

Après Irma, Maria

Les Caraïbes. On en parle souvent comme d'un endroit de rêve, mais depuis quelques semaines, c'est plutôt un lieu de cauchemar.

L'ouragan Maria vient de passer sur Porto-Rico. Les dégâts sont considérables et ce sont trois millions et demi de personnes qui ont attendu toute la journée, impuissantes, que l'ouragan détruise leur maison, emporte leurs biens ou la vie de ceux qu'ils aiment. Il n'y a plus de courant sur Porto-Rico. L'ouragan a dégondé portes et fenêtres et emporté les toits. Les précipitations se montent à 500 mm pour la journée de mercredi. La totalité de lîle est inondée.

Lorsque Maria a frappé Porto-Rico, des rafales de vent ont été mesurées à 70 mètres par seconde, c'est à dire plus de 250 km/heure. C'est un ouragan de catégorie 4. Il avait été déclaré de catégorie 5 en passant sur les îles de la Guadeloupe et de la Dominique.
En Guadeloupe, le département est sinistré. En Dominique, tout ce qui pouvait être détruit l'est effectivement.
Saint-Barthélémy et Saint-Martin n'ont pas subi autant de dommages que pour Irma, mais l'eau et l'électricité sont de nouveau coupées. Les Iles Vierges, par contre, ont de nouveau été dévastées. Toutes ces îles ont été touchées par l'un ou l'autre de ces ouragans. Il y a des millions de sans abris, à certains endroits, 90% des habitations sont détruites.

Tous les ans, ces phénomènes extrêmes se reproduisent. De l'air chaud, au moins 26°C, et humide s'élève au-dessus de la mer, il monte de plus en plus et se trouve remplacé à la base par de l'air plus frais qui souffle en spirale. Au centre de l'ouragan il y a une grande quantité de nuages chargés de pluie. Des orages éclatent à cause de la chaleur et de l'humidité venus de la mer. Tant que ces conditions sont réunies, l'ouragan se renforce. Il ne décroit qu'en rencontrant la terre.
Il est très difficile de prévoir avec exactitude la trajectoire d'un ouragan. On a vu que les derniers ouragans des Caraïbes se sont suivis sans passer aux mêmes endroits.
Voici la carte de la situation actuelle :

 






dimanche 10 septembre 2017

Irma, les conséquences

Les chaines d'information officielles font état d'une dizaine de morts et d'environ 250 blessés sur la partie française de Saint Martin sur laquelle l'œil du cyclone Irma, de catégorie 5, c'est à dire avec des vents de plus de 250 km/h, est passé il y a quelques jours.

Comme d'habitude, le gouvernement minimise la catastrophe. Je pense qu'il s'agit pour eux d'occulter le fait que la France, contrairement aux autres pays concernés, n'a rien fait pour protéger sa population. Madame le ministre de l'Outre-Mer a déjà commencé à protester contre les critiques légitimes qui se sont élevées.
Les habitants décrivent des scènes de pillage et de guerre civile. Ils se battent pour du pain ou de l'eau. La marée ramène des corps par centaines, on parle même de mille. D'où viennent-ils puisque le bilan officiel ne dépasse pas la dizaine ? Serait-ce la multiplication miraculeuse des cadavres, comme dans certains évangiles la multiplication des pains ?
On aimerait mieux que ce soit la multiplication des aides humanitaires pour sauver, le mot n'est pas trop fort, les habitants de Saint Martin qui ne sont toujours pas à l'abri du danger car les immigrés ont pris le contrôle par les armes et la gendarmerie locale est débordée.

Alors que plus de 6 millions d'habitants de la Floride et particulièrement de l'archipel de Key West ont été évacués par précaution, que les Néerlandais ont organisé la protection de leur population de Saint-Martin, les résidents français de Saint Martin ont été laissés à leur sort face à la folie des éléments déchaînés.

Et pendant ce temps là, où était le président français ?
Emmanuel Macron et son épouse Brigitte, en Grèce, se sont baladés dans Athènes, cultivant la manie actuelle, le selfie. Il ne s'est sans doute pas assez vu sur la une des centaines de magazines qui en ont fait un objet de culte.
Le monde se permet même d'indiquer que le chef de l’état a annoncé qu'il s’envolerait lundi soir pour l’île de Saint-Martin et y resterait mardi pour pouvoir s’entretenir avec les habitants et les élus de l’île. 
Si on réfléchit un peu, vu le temps de vol, s'il part lundi soir, il n'arrivera déjà pas avant mardi, alors, Macron-trois-petits-tours-et-puis-s'en-vont ? N'a t'on pas raison de dire que c'est un chiffon, une marionnette, une calebasse vide ?
Que va t-il faire ? Un discours ? Rien d'autre probablement, car il n'est pas capable de gouverner. Mais d'autre part, il a raison, car ainsi, il aura une bonne excuse pour ne pas être à Paris le jour de la manifestation prévue contre la loi de destruction du code du travail dont il est l'instigateur sous les ordres de Bruxelles.

Le premier ministre, Edouard Philippe, ne s'est pas plus occupé de ce territoire d'outre-mer sous la menace d'Irma. Il était à la foire de Pau. Une priorité, comme on le voit.

Ce qu'il faut en déduire, c'est que le jour où une catastrophe naturelle, une guerre civile, un massacre ou un envahissement par une armée de migrants agressifs, auront lieu en métropole, ne vous attendez pas à être plus vite secouru que les habitants de Saint Martin. Vous serez laissé à vous-même. Les seules forces armées françaises n'étant qu'au service des bouffons qui nous gouvernent, nous représentent,  taxent notre travail, vous serez démunis face aux armées de pillards qui eux, seront armés jusqu'aux dents et ne se contenteront pas de voler, mais violeront et tueront.

J'inaugure avec ce billet une nouvelle catégorie que je nomme "incompétence", c'est de circonstance.




Irma a atteint la Floride

Irma semble avoir plus ou moins épargné les Bahamas.
Il est actuellement sur l'archipel de Key West, au sud de la Floride.
Il y a une webcam sur Key West, mais elle est tombée (au sens propre) en panne du fait de la violence de l'ouragan.

Une autre webcam, située sur un hôtel de Fort Lauderdale, en direction de la plage, nous donne un aperçu, bien faible par rapport à ce qui doit se passer à Key West.

cliquer pour voir le live.
Il semble que les prévisions météo aient été erronées au sujet de la trajectoire d'Irma.
Le cyclone Jose, qui suit Irma, passera quant à lui beaucoup plus au nord.

A voir ici, des images tournées il y a quelques heures. La webcam ne transmet plus non plus.
à suivre.


vendredi 8 septembre 2017

Sauve qui peut général

Tout le monde fuit Irma.
650.000 personnes ont déjà évacué la Floride.
On voit sur la carte interactive de Marine Traffic que les navires ne font pas exception, y compris les grands navires. Ils partent tous vers le sud, contournant Cuba par l'ouest. En effet, les services de la météo ont prévu que l'ouragan Irma allait remonter de la pointe sud de la Floride, à l'intérieur des terres, pour aller mourir tranquillement dans l'état de Géorgie.
N'oublions pas qu'un second cyclone, Jose, suit derrière. Il est normalement prévu sur une route sensiblement plus au nord. Seul l'avenir dira s'ils ont vu juste.


Quittant Miami, le capitaine de Enchantment of the Seas a prudemment indiqué en guise de destination : "Safe waters".


Il reste à espérer que les gens soient épargnés, car nous savons que leurs maisons ne le seront pas.
A Saint Martin, 95% des habitations ont été détruites et ils craignent à juste titre l'éventualité du passage de Jose sur leur île.

Le cyclone Irma en direct des Bahamas

Cliquez sur l'image pour accéder à la webcam en live.


Cyclone Irma : la carte


Mercredi soir, les tempêtes tropicales Jose et Katia ont été élevées au rang de cyclones, ce qui signifie que trois cyclones sont actuellement actifs dans la région des Caraïbes.
Après avoir ravagé Saint Martin, Irma a traversé les Îles Vierges en dévastant tout sur son passage et se dirige maintenant vers la Floride.
(à suivre)