jeudi 25 août 2016

Sur le front du Donbass

Pendant que la presse française et les politiques se ridiculisent sur des questions aussi idiotes que le burkini, ailleurs, on meurt des magouilles de l'Union Européenne.

Un article du 25 août 2016 :

Sur le front du Donbass, aucun changement

Tous les soldats ukrainiens ne défileront pas à la fête ukrainienne militaire de l'indépendance.

Beaucoup d'entre eux rentreront à la maison aujourd'hui dans des camions marqués du signe macabre "+200" (1)

La semaine dernière a été très dure. Il y a eu de multiples pertes parmi les soldats des forces armées ukrainiennes.

Intoxication, suicide, meurtre de soldats par des officiers, sont les principales raisons qui fauché les rangs de l' invincible armée ukrainienne récemment.

90% des personnes tuées sont des conscrits qui, ainsi qu'il ressort des récents événements, envoyés à l'arrière sous la forme de chair à canon sont morts de façon stupide par leur inexpérience.

Les soldats morts et blessés n'appartiennent pas à l'état-major. Ceux-là sont assis dans les tranchées et tirent à l'arme lourde sur la population civile, au moment où les conscrits sont tous envoyé en éclaireurs, où ils sautent sur leurs propres mines. L'accident banal est l'intoxication à la vodka contrefaite.

Cette nuit, les soldats sont allés prendre Yasinovataya en frères. Ils n'ont pas grandi ensemble mais le sont pour toujours en héros de ce pays, à titre posthume.

Cet héroïsme fou a frappé aujourd'hui. 14 maisons et appartements habités par des civils du Donbass,
Ont été endommagés par des bombardements par les forces de sécurité ukrainiennes dans Uglegorsk, Gorlovka, et Donetsk. Six blessés par gaz ont été enregistrés dans le quartier Petrovsky à l'ouest de Donetsk.

A Nikitovka, des tirs ont blessé une femme de 50 ans. Elle est morte le matin de ses blessures. Les combats n'ont pas cessé de toute la nuit. Les habitants du Donbass ont peur de se cacher dans les sous-sols car les obus sont souvent tirés là.
Ce sont les nouvelles du jour.

Arina Matveeva
Politikus.ru


(1) +200 : transport de cadavres.

mercredi 24 août 2016

Fondation de l'Union Européenne

Les documents étatsuniens déclassifiés révèlent ce qui a effectivement été à l'origine de ce bourbier pour lequel la plupart des pays d'Europe ont du abandonner leur souveraineté et leur indépendance.

mardi 23 août 2016

Rester libre ?

Entre youtube et le gouvernement français, c'est utopique.



L'état français est le premier censeur du monde sur youtube.

lundi 15 août 2016

La photo du mois, les touristes

Thème : les touristes, choisi par BiGBuGS  : "c'est l'époque, et ils sont partout. sortez vos appareils photos et surprenez-moi"

Ils sont effectivement partout, c'est pour ça qu'en été, je préfère rester dans mon trou pour ne pas risquer d'en rencontrer. Comme en plus, je n'aime ni la chaleur, ni le soleil, je vais à la plage quand il pleut. Je préfère la bruine écossaise à la Costa del Sol.

Il m'arrive malgré tout de partir quelques jours, avec une préférence pour l'automne ou la fin de l'hiver. J'ai donc du choisir une photo parmi mes archives, car il était hors de question que je passe une mauvaise journée dans un endroit attire-touriste.

Voici donc une photo prise pendant mes vacances sur le ferry "Île de Groix", bondé de touristes.


Mais... Où sont-ils donc ?
Et bien... Ils sont dans le salon, en dessous. Le mal de mer au ventre, ils se sont entassés comme des sardines avec leur sac à vomi sur les genoux. Ça secoue un peu, il y a du vent, il pleut, ils sont gelés et sur le pont supérieur, j'ai une paix royale.

D'autres touristes, visibles ou non, en suivant ces liens :

AF News, Akaieric, Alban, Alexinparis, Angélique, Aude, Autour de Cia, BiGBuGS, Blogoth67, Brindille, Calamonique, Carole en Australie, Carolyne, Champagne, Chat bleu, Chiffons and Co, Christophe, Claire's Blog, Cocazzz, Cricriyom from Paris, Cécile, CécileP, Céline in Paris, Danièle.B, DelphineF, Dom-Aufildesvues, El Padawan, Estelle, Eurydice, Eva INside-EXpat, François le Niçois, Frédéric, Gilsoub, Gine, Giselle 43, Guillaume, J'habite à Waterford, Josette, Kenza, KK-huète En Bretannie, Krn, La Fille de l'Air, La Tribu de Chacha, Lair_co, Lau* des montagnes, Laurent Nicolas, Lavandine, Lavandine83, Lilou Soleillant, Luckasetmoi, Lyonelk, magda627, Mamysoren, Mireille, Mirovinben, Morgane Byloos Photography, Nanouk, Nicky, Noz & 'Lo, Pat, Paul Marguerite, Philisine Cave, Pilisi, Pixeline, Renepaulhenry, Rythme Indigo, Sinuaisons, Sous mon arbre, Tambour Major, The Beauty is in the Walking, Tuxana, Wolverine, Woocares, Xoliv', écri'turbulente.

mercredi 10 août 2016

Hystérie atlantiste

Le chef des armées des états baltes a asséné lundi dernier :  "la Russie nous attaque". 

De toute évidence, inventer de nouvelles histoires, comme que les forces armées russes ont violé leur souveraineté et ont menacé la sécurité nationale, est dans leur sang. C'est pour cette raison que les relations sont tendues. 

image  inkaliningrad.com
Le ministère de la Défense de Lituanie, avec la lenteur habituelle des états baltes et son agressivité envers la Russie, a rapporté lundi que, le 1er août dernier, la force aérienne de l'OTAN a été contrainte d'accompagner l'avion russe AN-26, qui se rendait de la partie continentale de la Fédération de Russie jusque dans la région de Kaliningrad, territoire russe. 

Vu par les Lituaniens, la situation ne semble pas si disproportionnée et impulsive. Ils ont même trouvé une justification pour leur réaction hystérique. Le ministère de la Défense de la Lituanie a déclaré que l'An-26 russe n'aurait pas de transpondeur radar. En outre, selon les mêmes, la Russie n'a pas informé à l'avance du plan de vol. Dans le même temps les états baltes font valoir que l'avion de transport militaire de la Fédération de Russie est resté en contact tout au long de la route
avec le Centre de contrôle de mission. 
Par ailleurs, une mission de protection contre une attaque sur la Lituanie a été effectuée par le contingent portugais. Il est bon de savoir que ce sont des militaires portugais sur des chasseurs F-16 qui effectuent les opérations de police de l'air dans la région.

Cette réaction du ministère de la Défense de Lituanie en duo avec l'OTAN, ne se justifie pas et montre plutôt la folie des voisins lituaniens de la Fédération de Russie. Début Août, la Russie a proposé à ses collègues des états baltes de discuter de l'utilisation de transpondeurs et de nombreuses autres questions de sécurité. On peur noter que ce n'est pas une initiative des Lituaniens. Ceci peut s'expliquer du côté des états baltes. Afin de maintenir la haine de tout ce qui est russe, et justifier de grandes contributions au développement des bases de l'OTAN dans la région, les militaires des pays de la mer Baltique doivent créer une image terrifiante d'un ennemi. Dans ce cas précis, la Russie. 

Cependant, si ceci ressemble à une hystérie maniaque ordinaire balte, l'accompagnement injustifié de l'AN-26 n'est pas la seule information. Cette opération démontre aussi de façon extrêmement claire la propagande organisée contre Moscou. La guerre hybride se poursuit et, malheureusement, la calomnie est inévitable.

Anton Orel

Rappel :

"La Russie veut la guerre.
Regardez comme leur pays est situé près de nos bases".


vendredi 5 août 2016

Le respect du sacré

J'ai parlé dans mon dernier billet de l'intervention violente des CRS, au cours de laquelle un prêtre et quelques fidèles ont été traînés par terre dans l'église sainte Rita à Paris. Douze cars pour douze fidèles. On se demande s'ils n'auraient pas été plus utiles sur la promenade des anglais à Nice pour la fête nationale, compte tenu de l'état d'urgence que les clowns au pouvoir ont décrété et qui se révèle non seulement inefficace mais dangereux pour les Français.

A la suite de ce qui s'est passé, que ce soit à Nice, à Saint-Étienne du Rouvray ou, moins meurtrier mais tout aussi grave, à Paris dans l'église sainte Rita, j'ai visionné des quantités d'avis venant de tous bords et de tous milieux sociaux. Le constat est affligeant. ceux qui défendent le mieux les valeurs traditionnelles françaises, ce sont les musulmans. Les chrétiens, qui se disent également "français de souche", ils ne l'ouvrent que pour sortir des rengaines racistes entendues déjà mille fois pour mille autres raisons que celles-ci.

Ci dessous, un lien en image vers une vidéo de l'un d'entre eux, et déjà, je peux dire que je suis à 100% d'accord avec lui. Ce ne sont pas 12 personnes qu'il aurait du y avoir dans l'église, ce sont tous les chrétiens du quinzième arrondissement. Et s'il ne tenait qu'à moi, les futurs logements et parkings construits sur l'emplacement d'un lieu sacré, s'ils ne portaient déjà pas malheur à leurs futurs occupants du fait de la profanation du site, ne seraient jamais de paisibles lieux d'habitation. Ils seraient invendables.

Je considère qu'un lieu de culte, quelle qu'en soit la religion, est sacré et ce qui est sacré doit être respecté. Le sacré, c'est l'intimité la plus profonde d'un être humain. C'en est l'essence. C'est intouchable et ce, je le répète, quelle que soit la religion dont il s'agit.


Cliquez sur l'image pour regarder la vidéo sur Youtube
Alors ça va peut-être hérisser le poil de certains, je pense surtout à Nadine Morano, mais franchement, que la France devienne musulmane, ça ne peut que lui redonner une fierté qu'elle a perdue en devenant chrétienne sous l'influence de ces abrutis de Romains.

mercredi 3 août 2016

Sainte-Rita, une opération maladroite

Ce matin, 3 août 2016, douze cars de CRS ont été envoyés pour déloger une poignée de fidèles qui suivaient la messe dans l'église Sainte Rita à Paris dans le 15ème arrondissement.

La bâtisse est promise à la démolition depuis quelques années déjà. Le terrain a été vendu à un promoteur immobilier qui veut construire à cet endroit une dizaine de logements et des parkings. Des messes y sont cependant toujours célébrées.

Ce coup de force contre des chrétiens survient le lendemain du service religieux des obsèques du père Jacques Hamel, 86 ans, prêtre égorgé dans une église de Saint-Etienne du Rouvray près de Rouen. Maladresse est le moindre mot qui convient pour qualifier cette bourde.

Les chrétiens sont choqués et les adeptes de la religion capitaliste n'y verront que le droit du promoteur à disposer de son bien, mais au-delà de ça, il restera l'image des fidèles et des prêtres gazés au lacrymogène, des livres piétinés et des personnes traînées par terre jusque dehors alors que l'état dit déclarer la guerre à l'état islamique que le Français moyen assimile à n'importe quel musulman, y compris à son voisin.

Moi qui ne suis ni d'un côté, ni de l'autre, je ne vois qu'un encouragement à un affrontement du type de la Saint Barthélémy. N'oublions pas que ce massacre avait été commandé en haut lieu. Montrer du doigt les musulmans tout en malmenant les chrétiens, c'est le signal de la guerre civile. Ne tombez pas dans le panneau, les sinistres vendus qui paradent au gouvernement n'attendent que ça. En n'enseignant pas l'histoire aux hommes, on en a fait des armes sans cervelle qui répètent inlassablement les mêmes erreurs.